Culture

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

«Kandinsky» au Musée Guggenheim Bilbao
«Kandinsky» au Musée Guggenheim Bilbao

Le Musée Guggenheim Bilbao (Espagne) accueille, jusqu'au 23 mai 2021, une exposition consacrée au peintre russe Vassily Kandinsky (1866-1944), figure essentielle de l’abstraction et l’un des principaux représentants de l’Art du 20e siècle.

Construite à partir des extraordinaires fonds de la Fondation Guggenheim de New York, l’exposition présente des peintures et des oeuvres sur papier de l’artiste Vassily Kandinsky et retrace l’évolution esthétique d’un pionnier de l’abstraction et d’un théoricien de l’esthétique de premier plan. Dans sa volonté de libérer la peinture de ses liens avec le monde «naturel», Kandinsky devait découvrir un nouveau type de sujet exclusivement fondé sur la «nécessité intérieure» de l’artiste, une préoccupation majeure qui l’accompagna tout le long de sa vie. C'est au début du 20e siècle que Kandinsky commença à explorer les possibilités expressives de la couleur et de la composition. Mais en 1914, de retour à à Moscou, sa ville natale, son vocabulaire pictural commença alors à se faire l’écho des expérimentations utopiques de l’avant-garde russe dont les recherches se concentraient sur les formes géométriques en vue d’élaborer un langage esthétique universel. En 1933, Kandinsky s’installa près de Paris, où le surréalisme et les sciences naturelles influencèrent le développement d’une iconographie biomorphique dans ses oeuvres. Pour Kandinsky, même les formes les plus abstraites possèdent une dimension expressive et émotionnelle : le triangle incarne l’action et l’agressivité, le carré signifie la paix et le calme, et le cercle évoque le royaume du spirituel et du cosmique.

C. de V.

Musée Guggenheim Bilbao : tél +34 944 35 90 00 – www.guggenheim-bilbao.eus.

Photo : Lignes Noires, décembre 1913 – Huile sur toile 130,5 x 131,1 cm – Solomon R. Guggenheim Museum New York, Collection fondatrice Solomon R. Guggenheim / © Vassily Kandinsky, VEGAP, Bilbao, 2020

Réouverture de la Porte de Hal
Réouverture de la Porte de Hal

Dès le 1er septembre, la Porte de Hal – Boulevard du Midi à Bruxelles – rouvre ses portes au public, qui pourra à nouveau y venir découvrir l’histoire médiévale de la ville de Bruxelles et le siècle du peintre Peter Bruegel en toute sécurité. En effet, il a accès aux collections permanentes ainsi qu'à l’exposition temporaire «Back to Bruegel», en parcourant toute la Porte de Hal jusqu’à l’incroyable panorama sur Bruxelles depuis le chemin de ronde, en passant par des escaliers médiévaux habituellement inaccessibles au public.

Réouverture de la Porte de Hal

Pour réaliser un parcours respectant la distanciation sociale et permettant de visiter l’intégralité du bâtiment et de l’exposition, les visiteurs sont invités à emprunter un «passage secret» par les escaliers médiévaux d’origine. Ces derniers ont été cachés au public depuis les grandes transformations de la Porte de Hal réalisées au 19e siècle – par l’architecte Henry Beyaert – et la création du magnifique escalier de style néo-gothique reliant tous les étages du bâtiment.

L’exposition «Back to Bruegel» plonge les visiteurs dans la vie au 16e siècle grâce à des casques de réalité virtuelle et les longues-vues virtuelles, présentes sur le chemin de ronde, permettant de contempler un impressionnant panorama de Bruxelles et de la campagne alentour, sont désormais équipées de produits désinfectants.

M.VD.

www.kmkg-mrah.be/fr/informations-pratiques-1

Article mis en ligne en août 2020

«Meet the Masters» au Palais de la Dynastie
«Meet the Masters» au Palais de la Dynastie

En un an, l’exposition «Beyond Bruegel» a attiré quelque 60 mille visiteurs au Palais de la Dynastie à Bruxelles. Une expérience immersive totale qui projetait le spectateur au 16e siècle, où s’animaient autour de lui les œuvres de Pieter Bruegel l'Ancien. Fort de ce succès, l'organisme officiel et initiateur du projet - Tourism Flanders - revient avec une toute nouvelle exposition de même style : «Meet the Masters».

«Meet the Masters» est visible, au Palais de la Dynastie, dès le fin août. Trois grands maîtres de la peinture flamande – Jan van Eyck, Pieter Bruegel et Peter Paul Rubens – sont réunis le temps d’une expérience virtuelle et d’une rencontre inédite. S’il est toujours question de voyage, celui-ci se fait hors du temps, engageant dans une conversation fantasmée ces trois peintres d’exception. Le visiteur peut découvrir leurs ateliers respectifs, reconstitués dans les moindres détails, ainsi qu'observer les chefs-d'œuvres s’animer, grâce à la cartographie vidéo et à des projections à 360°, et également assister à un spectacle son et lumière.

L.B.

www.meetthemasters.be

photo : Influence italienne – Peter Paul Rubens

Article mis en ligne en août 2020

100 trésors des musées bruxellois
100 trésors des musées bruxellois

Les musées bruxellois regorgent de pièces uniques et la richesse des collections permanentes des musées de la capitale est exceptionnelle. Quelques pièces extraordinaires ont été rassemblées dans un livre intitulé « 100 trésors des musées bruxellois »; un ouvrage paru aux Editions Racine - Lannoo et réalisé en collaboration avec le Conseil Bruxellois des Musées.

Qu’il s’agisse d’oeuvres de Magritte, Panamarenko ou Brueghel, des iguanodons de Bernissart, d’un fétiche à clous congolais ou de hochets précieux, les cent trésors présentés dans ce livre appartiennent aux collections permanentes de 41 musées bruxellois. Ils ont été sélectionnés en fonction de leur portée historique, leur état de conservation, leur unicité et leur rareté. Pour chacune des pièces, les auteurs livrent une description, une remise en contexte et une anecdote.

Cette publication, disponible en français, en néerlandais et en anglais, est vendue en librairie ainsi que sur les sites : www.brusselsmuseums.be et www.racine.be

C.F.